L'anxiété chez le chien

Comprendre, prévenir et traiter l’anxiété de votre chien

Tout comme les humains, les chiens ressentent de l’anxiété. Bien que désagréable, il s’agit d’une émotion normale et également saine. L’anxiété chez notre animal de compagnie préféré peut toucher toutes les races, mais peut affecter chaque chien différemment. Bien que tous les chiens en fassent l’expérience de temps à autre, si des niveaux d’anxiété disproportionnés ne sont pas contrôlés, un chien peut développer un trouble anxieux. Si elle n’est pas traitée, l’anxiété de votre chien nordique ou Spitz japonais peut entraîner des problèmes de comportement et autres.

Comment savoir si votre chien est anxieux ? Que pouvez-vous faire pour traiter l’anxiété chez le chien ? Nous sommes là pour vous expliquer tout ce que vous devez savoir sur l’anxiété chez le chien : causes, symptômes et traitements courants. De plus, nous vous donnerons des conseils pour prévenir l’anxiété. Ainsi, si votre chien souffre d’anxiété, vous disposerez de toutes les connaissances nécessaires pour l’aider.

L’anxiété du chien : Causes

L’anxiété du chien peut avoir plusieurs causes. Voici quelques-unes des causes les plus courantes :

  • la peur
  • la séparation
  • le vieillissement

L’anxiété liée à la peur peut être provoquée par des bruits forts, des personnes ou des animaux étranges, des stimuli visuels comme des chapeaux ou des parapluies, des environnements nouveaux ou étranges, des situations spécifiques – comme le cabinet du vétérinaire ou les trajets en voiture – ou des surfaces comme l’herbe ou les planchers en bois. Bien que certains chiens ne réagissent que brièvement à ces types de stimuli, ceux-ci peuvent affecter les chiens anxieux de manière plus conséquente.

On estime que l’anxiété de séparation touche environ 14 % des chiens. Les chiens souffrant d’anxiété de séparation sont incapables de trouver du réconfort lorsqu’ils sont laissés seuls ou séparés des membres de leur famille. Cette anxiété se manifeste souvent par des comportements indésirables, comme uriner et déféquer dans la maison, détruire les meubles et l’ameublement, et aboyer.

L’anxiété liée à l’âge touche les chiens âgés et peut être associée au syndrome de dysfonctionnement cognitif (SDC). Chez les chiens atteints de ce syndrome, la mémoire, l’apprentissage, la perception et la conscience commencent à décliner, comme dans les premiers stades de la maladie d’Alzheimer chez l’homme. Cela entraîne naturellement de la confusion et de l’anxiété chez les chiens âgés.

L’anxiété du chien : Symptômes

Comment savoir si votre chien est anxieux ? Il existe plusieurs symptômes et signes importants à surveiller :

  • Agressivité
  • Urine ou défèque dans la maison
  • Présence de bave
  • Halètement
  • Comportement destructeur
  • Dépression
  • Aboiements excessifs
  • Agitation
  • Comportements répétitifs ou compulsifs

Certains de ces symptômes peuvent être le résultat d’événements anxiogènes occasionnels, mais tous peuvent devenir récurrents et entraîner des problèmes plus graves. Ceci étant dit, l’agressivité est de loin le symptôme le plus dangereux de l’anxiété du chien. Cette angoisse peut être ciblée directement ou indirectement, en fonction de la situation. L’agression directe se produit lorsqu’un chien agit de manière agressive envers des personnes ou d’autres animaux. L’agression indirecte peut être tout aussi dangereuse et se produit souvent lorsqu’une personne s’interpose entre le chien et la source de son agression, par exemple un autre chien. Même si l’on empêche un chien de nuire à autrui, les comportements agressifs tels que les grognements ou les aboiements peuvent conduire à des situations indésirables pour les humains comme pour les chiens.

Uriner et déféquer dans la maison est un symptôme courant de l’anxiété de séparation. Les chiens anxieux s’épuisent souvent au point de faire pipi ou caca dans la maison, même s’ils sont propres. C’est frustrant pour les propriétaires et cela peut causer des dégâts matériels, sans compter le caractère désagréable du nettoyage.

Les comportements destructeurs sont également fréquents en cas d’anxiété de séparation. Les dégâts se situent généralement autour des points d’entrée et de sortie, comme les portes et les fenêtres, mais les chiens en état d’anxiété accrue risquent également de se faire du mal. Les tentatives d’évasion de la cage du chien, des fenêtres et même des portes peuvent entraîner des blessures douloureuses et des traitements vétérinaires coûteux.

Anxiété du chien : Traitement

La meilleure façon de traiter l’anxiété est de parler avec votre vétérinaire. Ce dernier peut vous aider à identifier le type d’anxiété dont souffre votre chien, ainsi que les causes et les déclencheurs possibles. Il pourra également vous aider à déterminer si l’anxiété est simplement situationnelle ou si elle devient un problème majeur pour votre chien. De plus, les vétérinaires peuvent également exclure toute autre condition médicale qui pourrait être à l’origine des symptômes de votre chien.

Votre vétérinaire vous aidera à mettre au point un plan de traitement. L’anxiété excessive étant souvent causée par divers facteurs, la meilleure façon de la traiter consiste généralement à combiner le dressage, les stratégies de prévention et, dans certains cas, les médicaments.

Le dressage et le contre-conditionnement

Il existe plusieurs stratégies de formation que les propriétaires peuvent utiliser pour traiter l’anxiété des chiens. L’une d’entre elles est le contre-conditionnement. L’objectif du contre-conditionnement est de modifier la réponse de votre chien aux stimuli responsables de l’anxiété, généralement en remplaçant le comportement anxieux ou agressif par un comportement plus souhaitable, comme s’asseoir ou se concentrer sur le maître.

La désensibilisation est une autre stratégie de formation. Le propriétaire présente lentement au chien la source de l’anxiété, de préférence à petites doses et à une intensité moindre. L’exposition répétée et la récompense d’un comportement positif peuvent grandement contribuer à la gestion de l’anxiété.

Vous pouvez contacter un dresseur professionnel pour vous aider à choisir la meilleure approche pour votre chien, car il n’est pas toujours facile de dresser un chien anxieux.

Médicaments contre l’anxiété pour les chiens

Si votre chien développe un trouble anxieux grave, votre vétérinaire peut vous recommander des médicaments ou des thérapies naturelles. Les antidépresseurs sont parfois prescrits pour les chiens anxieux, notamment la fluoxétine et la clomipramine. Pour les événements anxiogènes prévisibles, comme les orages, les feux d’artifice ou les promenades en voiture, votre vétérinaire peut prescrire un médicament tel qu’une benzodiazépine en association avec un antidépresseur pour aider votre chien à gérer le stress.

Les chiens âgés atteints du syndrome de dysfonctionnement cognitif peuvent bénéficier du médicament sélégiline, qui peut aider à réduire certains des symptômes du SDC. La sélégiline est également utilisée pour traiter l’anxiété chronique en Europe.

Les thérapies et produits naturels peuvent aider les chiens souffrant d’anxiété. Certains produits fonctionnent mieux en association avec d’autres médicaments, tandis que d’autres peuvent être utilisés seuls, en fonction du cas de votre chien. Les produits naturels utilisent les phéromones et l’aromathérapie pour réduire l’anxiété. Parlez à votre vétérinaire des produits naturels les mieux adaptés à votre chien.

Utilisation de l’huile de CBD pour l’anxiété des chiens

Certains propriétaires de chiens ont déclaré avoir réussi à utiliser de l’huile de CBD pour traiter l’anxiété des chiens. Le CBD est un composé présent dans le cannabis et le chanvre que les propriétaires de chiens, ainsi que les humains, ont trouvé utile pour traiter une variété de problèmes de santé différents. Des rapports anecdotiques de propriétaires de chiens affirment que l’huile de CBD peut être efficace pour traiter l’anxiété des chiens.

Il est important de noter, cependant, que bien que de nombreux humains utilisent l’huile de CBD pour traiter l’anxiété, il n’existe actuellement aucune donnée scientifique sur l’effet de l’huile de CBD sur les chiens. De plus, les produits à base de CBD ne sont pas encore réglementés, ce qui signifie que la cohérence et la pureté ne sont pas toujours validées. Par conséquent, si vous envisagez d’utiliser de l’huile de CBD pour traiter l’anxiété de votre chien, il est préférable de consulter votre vétérinaire. Celui-ci peut vous aider à déterminer si l’huile de CBD peut être un bon traitement pour l’anxiété de votre chien, et discuter des différents produits, des effets secondaires possibles et des risques.

Anxiété du chien : Prévention

Il peut être difficile de prédire exactement ce qui rendra votre chien anxieux, et encore plus difficile de déterminer si l’anxiété de votre chien se transformera en un trouble plus grave. Cependant, il existe des moyens d’aider un chien ou un chiot à éviter les problèmes liés à l’anxiété.

Le langage corporel

L’une des meilleures choses que vous puissiez faire est d’apprendre à lire le langage corporel du chien. Savoir quand votre chien est mal à l’aise ou effrayé peut vous aider à éviter les expériences négatives ou à les utiliser comme un moment de formation positif. Le langage corporel peut également vous indiquer quand un chien devient anxieux, ce qui est particulièrement utile si votre chien a des antécédents d’anxiété liée à l’agression.

Socialisation

Une bonne socialisation peut prévenir le développement de l’anxiété. Le fait de présenter à votre chien de nouvelles personnes, de nouveaux chiens, de nouveaux animaux, de nouveaux lieux et de nouvelles expériences peut contribuer à éviter une réaction exagérée à l’avenir et aider votre chien à devenir un citoyen canin bien adapté.

Obéissance

L’apprentissage de l’obéissance est un outil essentiel pour prévenir et gérer l’anxiété des chiens. Il jette les bases d’une relation saine et établit la confiance. Un chien bien dressé est plus facile à socialiser qu’un chien sans formation, et les cours d’obéissance sont un excellent moyen pour les chiens de rencontrer d’autres chiens dans un environnement contrôlé.

Exercice et nutrition

L’exercice régulier et la stimulation sont essentiels au développement et au bien-être physique et mental du chien. Un chien stimulé est moins susceptible d’adopter des comportements destructeurs, et une bonne alimentation est tout aussi importante pour la santé de votre chien. En veillant à répondre aux besoins physiques et mentaux de votre chien, vous pouvez prévenir les problèmes de comportement qui ne sont pas liés à l’anxiété, et savoir dans quels domaines votre chien a le plus besoin d’aide.

Éviter des situations

Si votre chien a été diagnostiqué comme souffrant de problèmes d’anxiété, vous pouvez également essayer d’éviter ou de prévenir les situations qui déclenchent l’anxiété de votre chien. Par exemple, si vous savez que votre chien devient anxieux en présence de grands groupes de chiens, vous devez éviter les parcs pour chiens. L’évitement ne signifie pas que vous devez mettre votre vie en suspens, mais il peut réduire une partie du stress pour vous et votre chien.

Si la source de l’anxiété ne peut être évitée, des mesures préventives telles que les laisses, les harnais et, dans certains cas, les muselières pour panier, peuvent prévenir les situations dangereuses. Une fois que vous connaissez les déclencheurs de votre chien, vous pouvez vous préparer à ces situations à l’avance.

L’anxiété du chien : L’essentiel

Tout comme les humains, de nombreux chiens éprouvent de l’anxiété à un moment ou à un autre de leur vie. Bien que tous les chiens ne souffrent pas d’anxiété conduisant à un trouble anxieux diagnostiquable, il est important de connaître les causes, les symptômes et les options de traitement de l’anxiété canine. Comprendre ces aspects importants peut vous aider, en tant que propriétaire, à connaître les meilleurs moyens d’aider votre chien dans les situations anxiogènes. Si vous pensez que votre chien pourrait avoir un problème d’anxiété, il est préférable de consulter votre vétérinaire. Celui-ci pourra diagnostiquer votre chien, exclure tout autre problème de santé et vous aider à élaborer un plan de traitement adapté à votre chien et à votre mode de vie.