Dressage Husky Sibérien

Dressage Husky Sibérien

Le magnifique Husky de Sibérie est devenu de plus en plus célèbre ces dernières années dans le monde entier en raison de son apparence presque hypnotique. Les huskies sont connus pour être enclins à certaines habitudes négatives lorsqu’ils ne sont pas correctement dressés, c’est pourquoi toute personne gardant l’une de ces magnifiques créatures à la maison devrait mettre l’accent sur le dressage dès le plus jeune âge.

Apprenez quelles sont les stratégies à employer et comment gérer les mauvais comportements des chiens, et voyez par vous-même comment cela peut vous aider à avoir une bonne relation avec votre animal de compagnie ressemblant à un loup.

Personne n’est expert d’emblée, mais plus vous en saurez avant d’accueillir votre ami à poils, plus vous aurez de chances d’éviter des problèmes de comportement auxquels il sera difficile de remédier plus tard s’ils ne sont pas résolus.

Problèmes courants et comment les résoudre

Si le Husky sibérien au caractère bien trempé peut être un chien de famille fantastique, il peut aussi être un cauchemar pour un propriétaire inexpérimenté et non préparé. Le Husky, étant un chien intelligent et plein d’énergie, est enclin à développer des habitudes et des comportements indésirables s’il n’est pas correctement stimulé ou si on ne lui montre pas comment il doit agir.

Il existe très peu de chiens méchants dans le monde, et les difficultés de comportement sont généralement exclusivement la conséquence d’un mauvais dressage ou d’un manque de direction de la part du propriétaire. Pour éviter des difficultés majeures dans votre foyer Husky, il est bon de s’engager dans une formation préventive et corrective. Voici quelques-uns des problèmes de comportement les plus fréquents chez les Huskies :

Fugue

Le Husky est un artiste de l’évasion par nature, et beaucoup de gens sont étonnés de voir comment ils semblent pouvoir sortir de la cour quoi qu’il arrive. Ils peuvent passer par le plus petit trou de la clôture, ils peuvent sauter haut et escalader les terrains apparemment impossibles, et creuser est leur spécialité.

De nombreux huskies ont des difficultés à rester sans laisse en raison de leur nature indépendante, qui leur permet de s’éloigner de leur maître sans intention apparente de revenir. Il est essentiel d’apprendre à votre Husky un ordre qui lui ordonne de venir vers vous et de travailler dur pour qu’il y obéisse malgré les distractions.

Aboiements et hurlements

Quiconque a rencontré un Husky sibérien sait à quel point il peut être bruyant. Bien que cela fasse partie du caractère de la race, cela peut devenir un problème s’il fait du bruit pour de mauvaises raisons. Il est naturel pour les chiens d’être bruyants lorsqu’ils sont ravis, comme lorsque vous lacez vos chaussures pour une promenade ou lorsque leur personne préférée rentre du travail, mais ils peuvent aussi prendre l’habitude d’aboyer de manière compulsive lorsqu’ils sont laissés seuls ou qu’ils s’ennuient, ce qui peut être corrigé par un dressage.

Ne confondez pas la vocalisation avec des habitudes néfastes telles que l’aboiement compulsif. Les huskies sont naturellement vocaux (et il faut les laisser l’être), mais cela ne veut pas dire qu’il faut les laisser aboyer toute la journée jusqu’à rendre les voisins fous. L’idéal est d’enseigner l’ordre « Arrêtez d’aboyer » et de faire en sorte qu’il se taise quand vous le lui demandez. Il est toujours préférable de le faire avant qu’il ne prenne une mauvaise habitude, si possible, car il est plus facile de l’éviter que de la corriger par la suite.

Socialisation avec d’autres chiens

Le husky sibérien est un animal de meute, et l’on pense que la présence d’un ou plusieurs autres chiens dans le groupe favorise son épanouissement. Il peut être préférable d’envisager deux huskies plutôt qu’un seul, et de consacrer beaucoup de temps à la socialisation du chien dès son plus jeune âge.

La raison en est que de nombreux huskies ne s’entendent pas avec les chiens d’autres meutes, bien que cela soit probablement dû à un mélange de socialisation inadéquate au stade de chiot et à un besoin héréditaire de défendre leur propre meute. Ce problème peut être évité grâce à une préparation et à une socialisation adéquates, qui permettront d’éviter l’agressivité et le comportement antisocial du chien.

L’entêtement

Chaque fois que l’on évoque la ténacité de la race, les propriétaires de Husky sibérien gloussent. Le Husky est un chien têtu, fier et un peu méchant qui tentera presque toujours d’obtenir ce qu’il veut avant de finir (et espérons-le) par céder à vos exigences.

La meilleure chose que vous puissiez faire en tant que propriétaire de chien est de vous efforcer de ne pas céder à ses exigences (car il y en aura), et de rester ferme dans votre confiance et votre patience. Il ne s’agit pas nécessairement d’une question de leadership, et de nombreux éducateurs canins professionnels préconisent désormais une technique de renforcement positif plus douce, basée sur le respect mutuel entre le chien et son propriétaire.

Votre tâche consiste plutôt à montrer à votre chien ce qui est bien et ce qui est mal, ainsi que ce que vous voulez qu’il fasse et ce que vous préférez qu’il ne fasse pas. Ne vous laissez pas séduire par les grands yeux du Husky, souvent sinistrement magnifiques, car vous ne lui rendrez pas service.

Agressivité et protection de la nourriture

Une forte mentalité de meute, l’intelligence et les instincts territoriaux se combinent de manière défavorable, et il vous incombe, en tant que propriétaire d’un Husky, de veiller à ce que l’agressivité ne soit jamais tolérée ou encouragée de quelque manière que ce soit. Le Husky sibérien est un chien merveilleux, mais il a tendance à défendre ses possessions, comme la nourriture, les jouets et même les humains.

Si cela se produit, ou si vous voyez des symptômes d’hostilité, il est essentiel de ne pas riposter par la violence, quelle qu’elle soit. Tenter de dominer physiquement votre chien peut avoir l’effet inverse, rendant toute agressivité plus grande et plus difficile à gérer. Pour éviter d’aggraver la situation, vous devez demander l’aide d’un expert avant d’agir.

Une nourriture pour chiens de qualité et un impact sur le dressage

Vous n’avez peut-être jamais considéré l’importance de l’alimentation de votre chien pour sa capacité à apprendre et à appliquer le dressage. Un produit de mauvaise qualité est susceptible de contenir des matières de remplissage nocives, du sucre, des arômes artificiels et d’autres additifs, qui peuvent tous produire un déséquilibre énergétique chez votre Husky, ce qui rend difficile sa concentration pendant le dressage. Une trop grande quantité de sucre a le même impact sur les chiens que sur les humains, et peut provoquer chez eux un rush de sucre, au cours duquel leur niveau d’énergie augmente rapidement, puis diminue, puis augmente à nouveau – ce qui n’est pas idéal pour apprendre de nouvelles compétences.

Une mauvaise alimentation peut rendre la concentration de votre chien plus difficile, endommager sa mémoire à court terme et avoir une mauvaise influence sur sa capacité d’apprentissage globale. Veillez donc à lui donner une alimentation de haute qualité, composée d’ingrédients naturels. Si vous souhaitez obtenir les meilleurs résultats en matière de dressage, apprenez quelle nourriture donner à votre Husky et évitez les marques commerciales de mauvaise qualité.

Commencer tôt – les années de chiot

Même le Husky sibérien peut apprendre et modifier son comportement à tout âge, mais il est préférable de commencer tôt et d’intégrer le dressage dans votre routine quotidienne avec votre chien.

Plus votre lien se renforcera au fur et à mesure de l’entraînement, et moins vous risquez de rencontrer des problèmes par la suite.

Les chiots ont un fort désir d’apprendre, alors profitez-en et commencez le dressage dès maintenant.

L’importance de l’exercice

L’exercice et l’activité physique et mentale sont essentiels pour un Husky sibérien actif. Avant de commencer à essayer de le dresser pour éliminer les habitudes indésirables, assurez-vous que votre Husky fait suffisamment d’exercice. De nombreux chiens peuvent se contenter de quelques promenades quotidiennes dans le quartier, mais le Husky sibérien a besoin de plus. Ils ont besoin de courir, de travailler et d’avoir un exutoire pour toute leur énergie, sinon celle-ci se manifestera par des habitudes néfastes.

Courir, faire du vélo, jouer à la balle dans le parc et faire des randonnées sont tous des moyens formidables de fatiguer un Husky sibérien, et bien que la natation soit suggérée pour les chiens à haute énergie, de nombreux Husky sibériens ne l’aiment pas. Recherchez des méthodes difficiles pour faire faire de l’exercice à votre chien, et vous pourriez constater une amélioration immédiate de son comportement. Si votre chien est intéressé à participer, assurez-vous qu’il porte un gilet de sauvetage pour le garder en sécurité.

Aide et conseils

Les propriétaires de huskys peuvent obtenir de l’aide pour le dressage par le biais de diverses méthodes, d’autant plus que de nombreuses informations sont désormais disponibles en un clic. Le dressage d’un chien ne doit pas être difficile, mais tout le monde a besoin d’un peu d’aide au début et de quelques suggestions sur la façon d’enseigner correctement à un chien. Il est encore plus important de savoir ce que l’on fait avec une race au caractère bien trempé comme le Husky, car on peut finir par faire plus de mal que de bien. Voici quelques ressources pour obtenir des informations sur la manière d’éduquer correctement votre Husky sibérien :

Cours pour chiots

Apprenez tout de suite ce qu’il faut faire et ce qu’il ne faut pas faire, et donnez à votre Husky l’occasion d’interagir avec d’autres chiens pour éviter tout problème d’agression. Un cours pour chiots dispensé par un dresseur professionnel est une excellente méthode pour établir des bases solides de dressage que vous pourrez ensuite développer par vous-même.

Dresseurs professionnels

Les huskies adultes peuvent bénéficier des conseils d’un dresseur expert, qui peut vous montrer comment travailler efficacement avec votre chien. Vous pouvez vous inscrire à des leçons d’obéissance, participer à des exercices d’agilité ou demander conseil sur la façon de gérer les habitudes indésirables. Rien ne vaut une formation pratique, mais n’oubliez pas de faire preuve d’esprit critique et de choisir judicieusement votre maître pour ne pas perdre votre temps et votre argent avec quelqu’un dont les techniques sont improductives.

Contenu de la formation

De nombreux dresseurs de chiens compétents et performants ont conclu des accords de publication et publient des livres de formation, alors vérifiez si votre dresseur préféré en propose un. Les livres de formation sont souvent bien documentés, organisés de manière à ce que chaque étape soit simple à suivre, et vous pouvez les lire dès que vous avez du temps libre ! Vous pouvez lire n’importe où : dans le bus pour aller au travail, en prenant un bain chaud, ou en faisant la queue au magasin. Lorsqu’il s’agit de livres, vous pouvez généralement compter sur le fait que tous les ennuis sont supprimés au cours du processus d’édition, de sorte que vous pouvez passer directement aux bonnes choses.

Internet

D’excellents conseils en matière de dressage de chiens peuvent également être trouvés sur Internet, à la fois sous forme d’écrits et de leçons vidéo pratiques, et vous pouvez découvrir presque tout en quelques clics. L’inconvénient est que vous devez être prudent quant aux conseils que vous croyez, car Internet est un espace public où n’importe qui – y compris des personnes n’ayant aucune expertise préalable – peut publier des conseils sur l’éducation canine. Analysez ce que vous trouvez, faites preuve de bon sens, et lancez-vous dans l’éducation de votre Husky sibérien !

Oui, le Husky sibérien est un chien merveilleux, mais il doit être correctement éduqué afin d’éviter les difficultés et les circonstances potentiellement dangereuses. Essayez de rendre l’éducation du chien intéressante et passionnante pour vous et votre Husky, et n’oubliez pas d’être patient, car le Husky sibérien a son propre esprit et une attitude têtue qui vous fera rire ou pleurer.